www.sahara-nature.com

logo cistanche phelypaea
Cistanche phelypaea
Orobanchaceae
Nom tamahaq : Alhéwan
Nom français : Asperge sauvage


Situation : Espèce saharo-méditerranéenne, commune au Sahara septentrional, plus rare au Sahara occidental, central et méridionnal.

Taille : 60 cm de haut
photo - cistanche phelypaea photo - cistanche phelypaea

Plante parasite, la tige se fixe par un suçoir sur la racine de la plante hôte. La plante a un aspect différent en fonction de la plante hôte. Les tiges sont pleines, épaisses, cylindriques, sans chlorophylle.

Les feuilles sont réduites à des écailles jaunâtres. Magnifique hampe florale formée de fleurs jaunes aux corolles en tube.

La plante est petite sur Pulicaria, petite et fine sur Cleome, moyenne sur Calligonum, grosse sur Tamarix.

Les noms tamahaq diffèrent selon la plante parasitée : tamzelit pour les cistanches sur Pulicaria et Cleome, alhéwan pour les deux autres.

photo - cistanche phelypaea photo - cistanche phelypaea

On consomme la partie souterraine des jeunes pousses cuite sous la cendre. La plante est amère et fibreuse si on consomme les tiges alors qu'elles sont sorties du sol (voir photo). Les plantes doivent être ramassées avant leur sortie du sol.

Les cistanches qui parasitent Pulicaria sont les meilleures, les cistanches qui parasitent Calligonum sont plus amères, elles sont riches en féculent.

Les cistanches qui parasitent Cleome sont toxiques.

photo - cistanche phelypaea

Origine des photos : 1 - Algérie - tassili hoggar    2 - Algérie - tassili hoggar    3 - Algérie - tadrart    4 - Algérie - tadrart    5 - Algérie - Tassili N'Ajjer